Dossier auto-promotion

pretty-woman-635258_1280
En affaires, se vendre fait partie du quotidien. Qu’on le veuille ou non, comme entrepreneur, notre « branding personnel » doit donc être judicieusement arrimé à celui de notre entreprise. Par contre, pour plusieurs, l’auto-promotion comprend son lot de défis.

Plusieurs critères influent sur les résultats de nos efforts d’auto-promotion en affaires.
Notre image publique, notre propre perception de celle-ci et notre confiance en nous-mêmes, notre personnalité, l’aisance avec les médias à notre portée, notre propension au narcissisme, nos réflexes et nos habiletés communicationnelles, le secteur d’activité de notre entreprise, la taille de notre réseau, notre compréhension des facteurs de succès de chaque opération promotionnelle (en ligne ou non), entre autres, sont des éléments-clés dans l’établissement de notre « branding personnel » et dans la mise de l’avant de nos activités personnelles et professionnelles au profit de notre entreprise.

Comme le concept sous-entend nourrir une certaine image, avec ce que cela sous-entend de représentativité et de contrôle sur les informations diffusées à notre égard, les réseaux sociaux sont le terreau parfait pour s’adonner à l’auto-promotion.

Les personnalités publiques sont d’autant plus sensibles à cet adage, elles qui sont confrontées au quotidien avec leur image, dans le cadre de leurs activités. La pression apportée par la célébrité ou la notoriété restreint parfois la marge de manoeuvre dans les activités de promotion en ligne. Chaque erreur ou faux pas sera généralement critiqué, les commentaires des « followers » ne seront pas toujours tendres sur la place publique, et l’égo en prendra pour son rhume.

Tout au long du mois d’avril sur le blogue Le feu sacré, je m’intéresse à la question d’auto-promotion dans l’équation de notoriété et de succès des entrepreneurs en démarrage. Des personnalités publiques et les entrepreneurs suivis dans ce blogue s’expriment à ce sujet.

Lire les articles parus sous le thème de l’auto-promotion:

Sophie Bérubé: quand auto-promotion et « branding » personnel riment avec « proximité »:
mon entrevue exclusive avec Sophie Bérubé, auteure à succès, animatrice, blogueuse. On aborde ensemble la question de l’auto-promotion dans le milieu particulièrement compétitif des médias au Québec.

Auto-promotion et jeunes entrepreneurs: le baromètre public de la confiance en soi:
Andry Lant Rakoto, jeune entrepreneure d’origine malgache a changé de nom pour faciliter son intégration au Québec. Elle est très sensible à la question identitaire et aux défis d’auto-promouvoir dans son pays d’adoption.

Mon entrevue exclusive avec Kim Auclair, une entrepreneure et bonze des médias sociaux qui est passée maître dans l’utilisation du Web pour s’auto-promouvoir efficacement.

Faut-il dévoiler son background personnel en affaires? Frédéric René de LikiSoft nous parle de l’importance de son background personnel, de son look, et de sa ligne de conduite dans le cadre de son auto-promotion.

Avoir le sens du punch et les réflexes de publierIsabelle Moïse en entrevue sur les réseaux sociaux les plus performants pour elle et ce qu’ils sous-entendent pour s’y démarquer.

Bonne lecture!

Karina Brousseau, éditrice  

Publicités

2 réflexions sur “Dossier auto-promotion

  1. Pingback: Entrevue exclusive: Kim Auclair, une entrepreneure qui sait utiliser le Web pour s’auto-promouvoir efficacement | Le feu sacré
  2. Pingback: Auto-promotion en affaires: à quel point faut-il dévoiler notre background personnel? | Le feu sacré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s